# Musique vagabonde

Rhum for Pauline

Un morceau musical  lumineux et poignant dont la vidéo s’intègre parfaitement à mon blog… Un groupe nantais à suivre, assurément !

Bonne écoute…

# Gueules du rugby

Gueules 1La Coupe du Monde de Rugby 2015, c’est parti ! L’Angleterre devient la capitale mondiale (aidée du Pays de Galles, sur quelques matchs)  de cette 8e édition qui se disputera du 18 septembre au 31 octobre 2105.

Gueules 3L’occasion était donc toute trouvée pour annoncer la sortie d’un superbe pavé de 400 pages : « Gueules du rugby » ! Des portraits tirés par le photographe Philippe Echaroux, détonnent de par leur réalisme si particulier et propre à l’artiste. Chacun de ses clichés nous transmet instantanément, une émotion, une sensation, un trouble qui marque l’esprit. Toute l’âme des sujets/joueurs ressort ainsi avec une grande force naturelle et élégante. Bref, les regards de ces célèbres rugbyman nous sautent à la gueule en toute jovialité, sagesse, défiance, décalage… Parcourir les pages de ce livre enchantera les amoureux de l’ovalie, de la photographie et sera, à coup sûr, synonyme de cette expression typique du monde du rugby : « Faire chanter le cuir » !

Un sublime essai transformé de bien belle manière, forcément…
ALLEZ LES BLEUS !!!

 

 

https://www.youtube.com/embed/WVquI3tbLx4« >

Site internet www.gueulesdurugby.com

# Un retour naturel et désinvolte

Les hirondellesA l’aube d’un nouveau jour doré, la nature se réveille, paisible et insouciante, devant mes yeux encore engourdis. Dévoilant au monde toutes les richesses de ses attributs fabuleux, elle prend ses aises sans la moindre pudeur ni crainte. Cette magie ainsi révélée me conforte dans l’idée que chaque infime manifestation qu’elle déploie avec tant de légèreté et d’impertinence, m’exhorte à une prévenance contemplative et humble, tout le long de cette promenade matinale. Qu’elle prenne la forme d’un végétal qui vacille sous la brise, d’un minéral qui roule dans l’eau, d’un animal qui déambule entre les herbes hautes, cette nature bienfaisante offre décidément à chacun de mes sens, une somme de sensations et d’émotions essentielles…

« Bonjour à toutes et tous, je suis de retour ! »

# Âmes sensibles… ne pas s’abstenir !

Zombie walk 8

Ce samedi a eu lieu la 6e édition de la Zombie Walk à Paris (mais cet événement existe aussi dans quelques villes de province), sur la toute récente « nouvelle » place de la République… Bonne initiative que d’investir cet espace dédié aux promeneurs, rollers, skaters, ou pour une pause café. Car au fil des minutes, la place voit apparaître une multitudes de jeunes gens affublés de guenilles, déguisements et grimages de circonstances. Mais le plus impressionnants, c’est le nombre de photographes qui sont présents pour l’occasion. On compte quasiment un appareil photo pour un zombie !! Hallucinant… Pas évident, alors, de shooter tranquillement. Mais cela reste une belle occasion pour tirer des portraits les plus fous et… les plus sanglants !! Car malgré tout, cela reste toujours dans un esprit bon enfant et très sympa ! Le stand maquillage se monte du côté de la fontaine et une file de vivants de tous âges commence à patienter pour passer entre les mains des experts qui leur donneront un visage… mortel !!
Bref, tout ce petit monde sera prêt pour le départ du cortège qui ira jusqu’à la place des Vosges. Une édition très réussie, cette année, qui n’aura pas été perturbé par la pluie !😉

# PHQ4 – Là où dialoguent les cultures

4e-edition-photoquai-L-6ymbqHC’est à l’initiative du musée du Quai Branly que l’on doit cette biennale photo qui en est à sa 4e édition. Créée en 2007, cette exposition à ciel ouvert est devenue l’un des rendez-vous incontournables de la capitale. Intégralement dédiée à la photographie contemporaine non occidentale, Photoquai présente les œuvres de 40 photographes du monde entier (hors Europe, donc) provenant des grandes zones géographiques représentées au sein des collections du musée. Cette année c’est au tour de Frank Kalero (artiste espagnol, fondateur de plusieurs revues et directeur artistique de festivals) de s’y coller et de nous présenter une belle et riche compilation d’images du monde des cultures qui nous entoure, vu à travers l’oeil de photographes contemporains. Tous les clichés exposés ont à voir avec la figure humaine : paysages, objets, mode ou architecture y apparaissent comme des éléments d’accompagnement de l’être humain…
Beau programme en perspective !

Le catalogue présente le parcours des expositions, qui se déroulent sur les quais de la Seine longeant le musée du quai Branly et dans une dizaine d’institutions partenaires de la manifestation, du 17 septembre au 17 novembre 2013.