# PHQ4 – Là où dialoguent les cultures

4e-edition-photoquai-L-6ymbqHC’est à l’initiative du musée du Quai Branly que l’on doit cette biennale photo qui en est à sa 4e édition. Créée en 2007, cette exposition à ciel ouvert est devenue l’un des rendez-vous incontournables de la capitale. Intégralement dédiée à la photographie contemporaine non occidentale, Photoquai présente les œuvres de 40 photographes du monde entier (hors Europe, donc) provenant des grandes zones géographiques représentées au sein des collections du musée. Cette année c’est au tour de Frank Kalero (artiste espagnol, fondateur de plusieurs revues et directeur artistique de festivals) de s’y coller et de nous présenter une belle et riche compilation d’images du monde des cultures qui nous entoure, vu à travers l’oeil de photographes contemporains. Tous les clichés exposés ont à voir avec la figure humaine : paysages, objets, mode ou architecture y apparaissent comme des éléments d’accompagnement de l’être humain…
Beau programme en perspective !

Le catalogue présente le parcours des expositions, qui se déroulent sur les quais de la Seine longeant le musée du quai Branly et dans une dizaine d’institutions partenaires de la manifestation, du 17 septembre au 17 novembre 2013.

 

Publicités

# Dans le dédale d’Orsay

Affiche-Ange-du-BizarreA l’occasion d’une très belle exposition au Musée d’Orsay (« L’ange du bizarre », que je recommande vivement), j’ai pu effectuer une petite série de clichés, somme toute classiques, en parcourant la multitude de passages, salles, couloirs, étages qui regorgent dans ce magnifique lieu parisien… S’aventurer dans ce temple de la peinture et de la sculpture est un véritable bonheur pour les yeux et l’esprit. Et je ne me suis pas privé d’en découvrir les différentes facettes, armé de mon Leica X2 !
Un traitement N&B pour mettre en valeur l’architecture du musée aura eu ma préférence, avec un effet dit « tilt shift » (ou effet maquette) sur l’une d’entre elle, pour présenter le résultat final.


Le traitement en N&B m’est apparu quasi évident

# Les 10 ans d’Images magazine

capture_dcran_2013-02-07__13.52.35
Le magnifique bimestriel Images magazine fête ses 10 ans à la Maison Européenne de la Photographie… 
Magazine désormais incontournable de la photographie contemporaine où l’actualité et le point de vue des photographes sont les maitres mots, la MEP lui a donné carte blanche lors d’une exposition qui retracera 10 ans de photographies. Un salon cosy, la projection d’un film court sur la revue, des ateliers réunissant une vingtaine d’artistes et petit plus, un photomaton aux couleurs d’Images magazine pour repartir avec votre photo !
Une exposition sans aucun doute passionnante, à vivre au plus vite…

2246380

 
Exposition, du 23 Janvier 2013 au 7 Avril 2013.
 
MEP
5/7 rue de Fourcy,  75004 Paris 
tél : +33-1 44 78 75 00

# Belles carrosseries en vadrouille…

MorganPas évident de trouver des sujets intéressants, en cette saison grise et morne ! Mission encore plus hasardeuse avec un genou pas vraiment remis de son choc d’il y a quelques mois et qu’il faut solliciter pour trouver l’angle adéquat, en s’accroupissant, s’agenouillant… Et c’est justement la position qu’il fallait avoir pour se mettre au niveau de ces belles bagnoles exposées, le temps de quelques heures, sur le parvis du Château de Vincennes, ce dimanche… Donc peu de clichés intéressants et en plus, le manque cruel de soleil pour réhausser la multitude de couleurs des carrosseries rutilantes n’a pas arrangé les choses… Mais le plaisir de sortir mon matériel aura été plus fort que tout !!
Bref, rendez-vous dans ma galerie Leica pour vous rendre compte du résultat…

Manuel Álvarez Bravo, un photographe aux aguets (1902-2002)

Manuel Alvarez Bravo en 1980Développée durant huit décennies, l’œuvre photographique de Manuel Álvarez Bravo (Mexico, 1902-2002) constitue un jalon essentiel de la culture mexicaine du XXe siècle. À la fois étrange et fascinante, sa photographie a souvent été perçue comme le produit imaginaire d’un pays exotique, ou comme une dérive excentrique de l’avant-garde surréaliste.

L’exposition veut dépasser ces lectures. Sans nier le lien avec le surréalisme ou les clichés liés à la culture mexicaine, cette sélection de 150 images vise à mettre en lumière un ensemble spécifique de motifs iconographiques dans le travail de Manuel Álvarez Bravo : les reflets et trompe-l’oeil de la grande métropole ; les corps gisants, réduits à de simples masses ; les volumes de tissus laissant entrevoir des fragments de corps ; les décors minimalistes à l’harmonie géométrique ; les objets à signification ambiguë…

L’exposition porte un regard neuf sur l’œuvre d’Álvarez Bravo, sans la restreindre à un ensemble d’images emblématiques avec leur lecture stéréotypée et dévoile des aspects peu connus de sa photographie, d’une pertinence et d’une actualité remarquables. Sa production constitue un discours poétique à part entière, autonome et cohérent, patiemment élaboré au fil du temps.

ABravo_18

Or c’est justement cela, le temps, qui donne son unité au tissu imaginaire de la photographie de l’artiste. Derrière ces images aussi poétiques que troublantes, telles des hiéroglyphes, se cache une intention cinématique permettant de rendre compte de leur qualité formelle, mais aussi de leur nature séquentielle : ne pourrait-on pas voir les photographies d’Álvarez Bravo comme les images fixes d’un film ?
L’exposition évoque cette hypothèse en confrontant ses images les plus célèbres à de courts films expérimentaux des années 1960, provenant de ses archives familiales. Sont également exposées une série d’images tardives à caractère cinématique, et une sélection de tirages couleur et de Polaroïd. En partageant avec le public le processus d’expérimentation d’Álvarez Bravo, ce projet entend montrer que la qualité poétique de ses images procède d’une recherche permanente autour de la modernité et du langage.

Via Jeu de Paume

Le songe - Mexico 1933
Le songe – Mexico 1933© Manuel Alvarez Bravo

Mexique
Mexique© Paul Strand 1933

Natalia, Sieva et Trotski à Mexico en 1939
Natalia, Sieva et Trotski à Mexico en 1939© photo inédite, collection Gilles Walusinski

Eternel
Eternel© Manuel Alvarez Bravo

Stairs...
Stairs…© Manuel Alvarez Bravo


© Manuel Alvarez Bravo


© Manuel Alvarez Bravo
 
Vélo en l'air
Vélo en l’air© Manuel Alvarez Bravo

ouvrier gréviste assassiné
Ouvrier gréviste assassiné© Manuel Alvarez Bravo

___________________________________________________________________

Exposition au Jeu de Paume du 16 octobre 2012 au 20 janvier 2013
1 place de la Concorde – 75001 Paris